Voyage au bout du monde

Ile du Sud - La côte Sud-Est- Péninsule d'Otago- 6 au 9 Février 2012

 
 
6 Février
Nous prenons congé de Bob and Maxine et les remercions pour leur hospitalité. En souvenir, Maxine m’a offert un torchon avec la carte de la NZ pour ne pas les oublier ! Nous ne vous oublierons pas Maxine !
     
 Nous prenons la route direction Dunedin, côte Sud-Est. Aujourd’hui, c’est férié en NZ car c’est le « Waitangi Day » (souvenez- vous du traité de Waitangi     dont je vous ai parlé il y a quelques temps !)
Arrivés à Dunedin, nous nous arrêtons à la gare de la ville : c’est un beau bâtiment style victorien aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur et même les trains sont anciens!  
            
    
Puis nous prenons la direction de la péninsule d’Otago à environ 20 kms de là car nous souhaitons nous y poser pendant 3 nuits plutôt que de rester en ville. Il y a beaucoup de vent et nous n’avons jamais vu les nuages se déplacer aussi vite et n’avons non plus jamais vu leurs ombres aussi marquées sur la route, les collines et la mer ! Pour se rendre à la péninsule, nous avons emprunté la route touristique qui est magnifique mais très étroite, sinueuse et vertigineuse !
     
 Nous avons choisi un petit motel de 6 chambres «  Otago Peninsula Motel » face au port de Porto Bello.
     
Séance devoirs puis en fin de soirée, sur les conseils de la propriétaire du motel Mary, nous sommes allés voir les petits manchots bleus, au bout de la péninsule.
     
Ces manchots sont les plus petits du monde. Sur place, il y avait 2 personnes qui nous ont expliqués un peu le rituel des manchots et nous ont indiqués où nous mettre pour les voir sans faire de bruit bien entendu ! Nous devions être environ 20 personnes à attendre et à vouloir observer ces adorables petites bêtes. En effet, vers 21h30, 21h40, on nous indique dans la mer une « nuée » noire. C’est un premier groupe de manchots qui s’approche du rivage.
     
 Puis ils viennent sur la plage et montent sur les dunes où nous étions assis dans le plus grand silence et certains d’entre eux sont passés à 2-3 mètres de nous ! AMAZING ! C’était d’autant plus top que c’était jour de pleine lune et quand les nuages voulaient bien éviter la lune, on voyait bien les manchots déambuler sur les dunes parmi la végétation pour aller dans leurs nids qui ressemblent à des terriers. On est bien resté 1 heure et demie à observer ces petites bêtes malgré le vent et le froid. Super leçon de SVT en direct live !
  7 Février
Aujourd’hui visite de la ville de Dunedin (110 000 habitants, 2ème plus
grande ville de l’île du Sud). Mélange d’architecture moderne et d’époque victorienne. Ciel bleu mais beaucoup de vent ! Cette ville nous semble de prime abord assez dynamique car c’est une ville étudiante, et le centre est compact donc on a vite fait de s’y retrouver.
On a passé un bon moment à la poste centrale car nos 2 colis en poste restante ne sont pas arrivés ! Nous n’avons donc toujours pas reçu à ce jour le doudou de Mathilde et le colis expédié de France par Lanic et Véro.
Puis comme nous ne sommes pas gourmands dans la famille, nous sommes allés visiter l’usine de chocolat Cadbury située au centre- ville. Impressionnant dans le silo quand ils ont fait couler la « cascade » de chocolat. Nous n’avons pas compris toutes les explications de la guide car elle parlait très vite et en plus il y avait le bruit des machines, mais nous en avons pris plein les narines, et la guide nous distribuait régulièrement des chocolats. Les enfants étaient aux anges (côté gourmandise on ne sait pas de qui ils tiennent  ?)
                   
    
 A la sortie, nous avons acheté 1 ou 2 tablettes pour marquer le coup !
    
Pour rentrer à Porto Bello, nous sommes passés par une autre route , très belle également.
    
     
Soirée fish and chips face à la mer pour clôturer cette journée gourmande !
8 Février
Ce matin, nous avons fait une petite grasse matinée, ce qui n’était pas arrivé depuis bien longtemps. Puis nous avons téléphoné à la poste de Dunedin à notre interlocutrice Lesley, fort sympathique. Et bonne nouvelle : les 2 colis sont arrivés ! Doudou est enfin sur l’île du Sud et les produits pour laver nos vêtements contre les moustiques (pour nos prochaines destinations : Fidji, Bali...) sont arrivés de France ! Merci à Alain et à Véro qui a même pensé à me mettre des gants jetables pour utiliser ces produits ! (ici pas moyen de trouver ce produit et ils ne connaissent même pas !). Aussi, Richard et moi sommes partis en ville de Dunedin (à 20 kms) pour les chercher pendant que les enfants sont restés travailler leurs cours. Nous en avons profité pour faire partir un colis de 12.5 kgs pour la France avec des souvenirs, des vêtements et les livres Cned d’Adrien du 1er semestre, ainsi qu’une nouvelle série
d’évaluations à Adrien. Nous sommes contents d’avoir allégé nos sacs ! Lesley étant tellement sympathique et bienveillante avec nous qu’on lui a offert un petit flacon de parfum Lancôme (j’en avais acheté à l’aéroport dans le but de les offrir lors de rencontres sympathiques comme celle- là). Elle était émue et nous a tous les 2 embrassés pour nous remercier. Les néo-zélandais sont vraiment très « friendly ». Mathilde était émue de retrouver son Doudou !
Puis nous avons mangé sur le coup de 14h avant de partir pour un « tour » de 5h dans la péninsule d’Otago à la rencontre de la nature : albatros, manchots aux yeux jaunes, lions de mer, phoques à fourrure. Le mini bus de ELM Wildlife Tours est venu nous chercher au motel, et bonne surprise Franck, Fabiola et Loïc rencontrés dimanche au Doubtful Sound sont également là pour la même sortie. Nous sommes ravis de les retrouver et de partager ce nouveau moment avec eux. Il y avait 2 guides et chacun d’entre eux prenait en charge 10 d’entre nous, ce qui est génial car nous étions en petit groupe et pour entendre les explications du guide, c’est bien mieux ! Le nôtre s’appelle Sean. Chacun d’entre nous avons eu une paire de jumelles. Sur le trajet pour aller à la pointe de la péninsule Taiaroa Head, le bus a fait quelques arrêts pour nous montrer des oiseaux tels que les cygnes noirs, les martins pêcheurs, les cormorans, les hérons, les poules des marais (Pukeko, originaire de NZ).
     
Mais aussi, le chauffeur s’est soudainement arrêté, alors qu’on longeait la côte, car il y avait un lion de mer « sea lion » qui sortait sa tête de l’eau en secouant dans sa gueule un poulpe ou un calamar. Quelle surprise !
    
Une fois arrivés à la pointe, nous avons vu 3 à 4 albatros royaux planés au-dessus de nos têtes. Il y avait beaucoup de vent et les albatros adorent ça ! Les albatros sont les oiseaux marins les plus grands au monde, car ils peuvent mesurer jusqu’à 3 mètres d’envergure. Ils sont en effet impressionnants et majestueux !
     
                                                              Des cormorans
     
                                                                   Une mouette et son petit
Ensuite, le bus s’est engagé sur des sentiers qui surplombaient l’océan en traversant des propriétés de fermiers (à qui la société d'excursion verse de l’argent pour pouvoir le faire). Aussi, le guide s’arrêtait pour ouvrir et fermer les barrières au fur et à mesure. Nous étions les seuls dans ces immenses champs dans lesquels gambadaient des quantités de moutons, des falaises vertigineuses et la mer en- dessous et beaucoup de vent. Un décor et une atmosphère comme Richard et moi adorons! Sans ce tour, nous n’aurions jamais pu accéder à ces endroits et franchement c’est exceptionnel !
     
    
Nous avons descendu à pied une colline, jusqu’à la plage et avons dû contourner le chemin d’accès car au milieu du chemin, il y avait un couple de manchots à œil jaune ou encore appelé manchots des Antipodes qui s’embrassait : «  the penguin’s kiss » selon le guide. Comme ils sont beaux ! Les manchots aux yeux jaunes sont les plus rares parmi les 18 espèces de manchots existant au monde. Et on en trouve qu’en NZ ! Les maoris leur ont donné le nom de Hoiho « celui qui fait beaucoup de bruit » parce qu’ils poussent de grands cris caractéristiques. Ils font leurs nids au milieu de la végétation et de la forêt sur la côte.
                    
     
L’organisateur de cette excursion dispose de postes d’observation pour que nous puissions observer et photographier ces adorables bêtes sans les perturber car a priori ils sont extrêmement timides. Nous avons même vu des oisillons avec encore un peu de duvet sur la tête :« chicks » comme ils disent ici pour tous les bébés des différents animaux.
    
    
     
Et sur la plage, vautrés, plusieurs lions de mer qui visiblement faisaient une méga sieste. Ces lions de mer de Hooker sont endémiques à la NZ. Un lion de mer mâle peut peser jusqu’à 400 kgs et mesurer jusqu’à 3 mètres de long (soit le double d’un mâle phoque). Il est vrai qu’il vaut mieux de pas les chatouiller, c’est d’ailleurs ce que nous a conseillés Sean. De temps à autre, ils entre ouvraient un œil pour voir ce qui se passait près d’eux ! Moment magique pour nous tous !
    
      
    
Après avoir remonté cette première colline, nous en descendons une deuxième sur l’autre versant, avec un vent fort, pour aller voir les phoques à fourrure (fur seals) de NZ. Il y en avait un nombre assez impressionnant sur les rochers : certains se reposaient, d’autres jouaient dans les « pools » (petits bassins entre les rochers), d’autres tétaient leurs mères. Les phoques femelles partent 3 à 4 jours en mer et quand elles reviennent, elles retrouvent leur petit (un par an) qu’elles reconnaissent à l’odeur. A 11 mois, les petits ne sont plus allaités car les femelles en mettent un nouveau au monde et c’est donc à ce moment -là qu’ils doivent se débrouiller seuls pour se nourrir et aller dans l’océan.  FABULOUS, AMAZING ! On ne parvenait pas à quitter notre lieu d’observation tant nous étions subjugués !
     
     
    
Avec ce tour, nous avons eu une occasion unique et exceptionnelle de pouvoir voir tous ces animaux dans leur environnement naturel, qui de surcroît est de toute beauté et si sauvage ! Les guides prenaient le temps de nous expliquer et surtout nous laissaient le temps d'observer les animaux ! Rien n'était fait au pas de charge! Franchement, c’est la plus belle visite animalière que je n’ai jamais faite ! J’avais l’impression d’être dans un autre monde car tous ces animaux je les avais vus dans des atlas ou dans des documentaires et là ils étaient en face et près de nous ! Cette sortie, nous ne sommes pas prêts de l’oublier et je suis persuadée que cette nuit, tous ces beaux animaux hanteront nos rêves ! Le bus nous ramène au motel et nous quittons Franck, Fabiola et Loïc que nous reverrons très certainement en Nouvelle Calédonie lors de notre passage en mars. Nous sommes fatigués car nous avons bien marché et le vent nous a quelque peu « assommés ».
9 Février
Matinée devoirs pour les enfants et lavage de certains vêtements et des moustiquaires avec le produit arrivé de France. Le temps étant gris avec des averses éparses, Mary, la propriétaire du motel, m’a proposé de mettre le linge à sécher dans son garage. Puis nous avons discuté et elle nous a donnés beaucoup d’informations sur les îles Fidji car c’est l’une de ses destinations favorites avec l’Australie. Elle nous a même imprimés les docs sur les Resorts où elle était allée et les visites à faire. Je lui ai offert une tour Eiffel en porte - clé, elle était ravie car elle n’est jamais allée en France.
Puis Richard et moi sommes partis nous promener à pied alors que les enfants ont souhaité rester à l’appartement regarder un film. Nous sommes partis en direction de l’aquarium de Porto Bello à 2kms du motel et avions une belle vue sur la baie et le village. Qu’elles sont belles ces collines avec des moutons, surplombant la mer.
     
 Puis nous sommes rentrés tranquillement rejoindre les enfants et avons échappé à la pluie. Fin de soirée tranquille à prévoir la suite du voyage, faire quelques réservations pour les jours à venir et à nouveau discuter avec Mary. Demain direction le Mont Cook.
Nous avons beaucoup apprécié cette péninsule d’Otago, son calme et son caractère sauvage.


Publié à 01:17, le 9/02/2012, dans 10) NOUVELLE ZELANDE,
Mots clefs :


Ile du Sud- La côte Ouest- de Wanaka à Te Anau- 31 janvier au 5 février 2012

 
31 Janvier                                 
Départ de Franz Josef direction Wanaka au Sud de l’île du Sud. Nous avons environ 285 kms à parcourir sur des routes de montagne. Les voyages forment la jeunesse ! Arrêt au look out de Knights Point : top !
 Cette île du Sud est vraiment magnifique mais tellement sauvage. On peut parcourir des dizaines de kilomètres sans voir aucune habitation ! Il est vrai que sur cette île, la population est de 900 000 habitants dont seulement 32 000 sur la côte ouest. Et quand je vois une habitation isolée, je ne peux m’empêcher de dire à chaque fois : « les pauvres, mais de quoi vivent- ils ? Et comme ils doivent s’ennuyer ! ». Et comme en plus, ils ne sont pas gâtés par le climat, c’est un exil soit par choix, soit par punition ! On a traversé grand nombre de ponts à voie unique.
La météo est aujourd’hui pluvieuse ! Quel bol pour notre journée d’hier aux glaciers ! On passe des montagnes escarpées dans des forêts à des plaines à perte de vue avec des troupeaux de vaches, de moutons et de cerfs.
     
Premier village Makarora après 100 kms sans rien ! Puis apparaît le lac Wanaka qui semble très long car nous sommes encore à 50 kms de la petite ville de Wanaka (5000 habitants). Pause pique-nique express près de ce lac très agité à Boundary Creek car il y a beaucoup, beaucoup de vent ! On se serait cru à la Pointe du Raz lors d’une tempête !
Puis au détour de routes sinueuses, on arrive près du lac Hawea : paysage grandiose !
Nous arrivons au YHA de Wanaka idéalement situé face au lac du même nom. Le décor est absolument superbe, nous y posons donc nos valises pour 3 nuits tant nous voulons profiter de cette vue et de ce cadre.
     
1 er Février
Nous entamons notre cinquième mois de périple. Que le temps passe vite ! Trop vite même ! Ce matin, nous avons skypé avec Maxime et Laëtitia. Ils semblaient en forme et nous ont dit qu’il neigeait à nouveau depuis 24h !
 Comme nous sommes actuellement dans une phase sportive, nous voilà repartis en rando pour faire l’ascension du Mont Iron qui est à 545 m au- dessus du niveau de la mer et qui surplombe les lacs Wanaka et Hawea. Il fait chaud 25 à 26 °. Le paysage est somptueux !
               
     
     
 Cet après-midi, kayak pour Richard et Adrien sur le lac Wanaka,
     
plage pour les filles (baignade et plongeons pour Mathilde),
     
suivi des courses et d’une séance de devoirs.
Richard et Adrien sont ravis de leur sortie kayak mais ils sont « rincés » tant ils ont ramé pour revenir car ils avaient le vent en face. Ce soir, j’ai eu envie de cuisiner et comme il y avait ce qu’il fallait dans la cuisine de l’auberge (ce qui est rarement le cas), j’ai fait du poulet au bacon (recette que j’ai prise à une allemande dans une précédente auberge), accompagné de pommes de terre et kumara rôtis au four. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas autant apprécié de faire et manger notre repas !

 

2 Février
Ce matin, Mathilde est excitée car elle va faire un trek à cheval, dans un centre équestre de Wanaka. Elle n’a pas fait de cheval depuis juillet dernier et cela lui manque beaucoup.
     
     
Richard et moi l’accompagnons (alors qu’Adrien reste à l’auberge faire ses évaluations d’espagnol et maths), dans ce centre équestre qui est près d’une exploitation vinicole. Nous sommes donc allés déguster le vin du vignoble Rippon, face au lac, pendant que Mathilde faisait son trek. C’est notre première dégustation en 4 mois ! Etonnant, non ? Le vin était très bon ! Nous avons appris que le week- end prochain il y avait un festival de musique sur le site du vignoble: Rippon Festival. Dommage car nous repartons demain.
     
     
Mathilde est ravie de sa sortie à cheval !
Cet après-midi, nous sommes allés sur les conseils de la famille Touzeau, à Puzzling Word (Le monde des énigmes et des casse-têtes). D’abord, nous avons fait le Monde des Illusions avec 4 salles : – La première est celle des hologrammes 
     
La seconde celle des 168 visages célèbres de Van Gogh, Churchill, Lincoln, Einstein, Mère Teresa, Nelson Mandela et Beethoven. Et quand on se déplaçait, on avait l’impression qu’ils nous suivaient du regard ! C’était assez surprenant !
     
La 3ème salle est la salle des minimoys et des géants: à un angle on est petit et à l’angle opposé on est géant. Ce qui permet aux petits de se sentir grand et vice versa. Personne ne doit se sentir visé ! Cette technique a été utilisée pour le tournage du film "Le Seigneur des Anneaux"pour rendre les acteurs à la taille des hobbits à savoir 1.50 à 1.60m. 
     
     
Et la 4ème salle est la maison penchée: on a pu voir que l'eau coulait vers le haut, qu’un siège sur rail peut aller du plancher au plafond, et même quand on se tenait droit, on semblait penché en raison de l’inclinaison du sol. C’était déstabilisant dans tous les sens du terme !
     
              
Même l'entrée des wc était insolite avec son trompe l'oeil du style roman!
     
Puis nous avons fait en binôme (les enfants contre les parents) le labyrinthe extérieur. Les enfants ont trouvé les 4 angles en 15 minutes et nous en 35 minutes. Moment très sympa !
 Puis pour se poser un peu, nous avons passé un peu de temps dans la salle de jeux avec des jeux de casse- tête en tout genre et avons fait une série de photos devant la "Leaning Tower" qui est inclinée à 53°.
      
     
Après cet après-midi récréative, nouvelle séance de devoirs pour les enfants car demain on prend la route direction Milford, la côte sud- ouest de l’Ile du Sud. C’est un parc national gigantesque où il y a 14 fjords dont les 2 principaux sont Milford Sound et Doubtful Sound.
J’ai omis de vous raconter que depuis que nous sommes dans l’île du Sud, nous sommes « attaqués » par les sandfly qui sont des petites mouches redoutables (qui ne font pas de bruit) qui piquent en journée et dont les piqûres provoquent des démangeaisons terribles (j’insiste bien !) durant environ 3 semaines. On se tartine de produit depuis quelques jours mais les premiers jours on ne s’en est pas méfié n’ayant jamais entendu parler de ces bestioles vicieuses. Richard et moi avons été tellement piqués sur les jambes qu’on dirait qu’on a la varicelle! (j’espère que cela ne laissera pas de traces).
3 Février
Nous quittons à regret la belle petite ville de Wanaka, direction Milford (env 330 kms). Premier look out : très impresionnant ! La Crown Range Road qui relie Wanaka à Queenstown fait partie des incontournables de la région de Queenstown tant les panoramas sont grandioses ! et très impressionnants ! Montagnes semi arides, très escarpées ! On aperçoit également le lake County en arrière- plan. Moment fun : nous avons un GPS (que nous avons baptisé Karen car c’est le nom de la voix en Anglais ! comme tu peux le constater Karen on pense à toi tous les jours !!) et alors qu’on était sur cette route très vertigineuse avec des virages en épingle à cheveux, Karen nous dit « Faites demi -tour avec prudence ! » et nous lui répondons à l’unisson « Mais bien sûr Karen ! »
      
Nous arrivons à Queenstown, ville touristique, et ville des sports extrêmes (saut à l’élastique, skydive, chute libre en parachute ou toutes activités en tout genre) qui nous fait beaucoup penser à Chamonix dans l’ambiance, et avec tous ses magasins de sports. En fait, c’est un mélange d’Annecy, de Chamonix et de Bergen (en Norvège) !
     
Petit clin d’œil à Renaud et Elliott les parapentistes car ici ils s’éclateraient !! Nous ne ferons pas le test pour le leur confirmer ! Petit clin d’œil aussi à Toune qui s’éclaterait en vélo sur ces routes de montagne ! Nous ne ferons pas non plus le test !
Puis nous reprenons la route la « Southland Scenic Route », tout en admirant des paysages absolument grandioses (je suis à cours de qualificatifs, tant c’est beau, aussi désolée de me répéter !).
Drift Bay
              
   
Route sans encombre jusqu’à Te Anau (except un mouton qui traverse la route, rien d’anormal en NZ !), où nous faisons notre pique-nique quotidien ! Ensuite, nous poursuivons notre route dans le Fjordland National Park, nous arrêtons au niveau de Mirror Lakes qui portent bien leur nom car les montagnes se reflètent dans leurs eaux cristallines. AMAZING !
     
La route devient de plus en plus sinueuse et nous passons dans un tunnel d’1.270 kms qui passe sous la montagne, à sens unique, tout en pente et à l’ancienne !
     
Nous avons un peu serré des fesses ! Notre GPS « Karen » a déclaré forfait, elle ne nous situe plus. Mais les enfants ont imaginé ce qu’elle pourrait dire : "vous êtes, actuellement, dans le trou du c.. du monde ! ». C’est un peu vrai ! En même temps, cela n’est pas bien grave, il n’y a qu’une seule route donc on ne risque pas de se perdre ! Nous sommes un peu dans un décor surréaliste, il faut l’admettre ! Arrivée dans le village de Milford (170 habitants) où il n’y a aucun magasin, mais un seul Pub où nous sommes allés boire une bière devant un tournoi mondial de rugby à 7 qui se déroulait à Wellington. Le barman nous a dit qu’ils étaient ouvert toute l’année et que la route d’accès pouvait être fermée jusqu’à 10 jours d’affilée en raison de la neige. Pour faire un séjour de méditation, c’est l’idéal !
         
     
                                                Ils réfléchissent à de prochaines destinations !
Le backpack Milford Sound Lodge où nous dormons ce soir, est au bord d’un cours d’eau. Ce coin aurait un petit air des îles Lofoten (Norvège) en beaucoup plus sauvage et abrupte et moins civilisé. Ce backpacker nous laissera cependant pas un souvenir impérissable car peu convivial, et mal équipé avec une cuisine toute petite et il n’y a pas suffisamment de couverts, de verres pour tout le monde ! Dommage car le site est exceptionnel !
Vos messages ou commentaires à la fin des articles ou sur le livre d’or sont les bienvenus ! Ils feront aussi partie de nos souvenirs ! Merci à vous tous qui nous suivez et qui partagez ce merveilleux voyage avec nous !
4 Février                          
Avant de repartir de Milford (sous la pluie), nous sommes allés au bord de l’eau car Adrien avait l’espoir de voir le spectaculaire Mitre Peak qui culmine et se dresse tout droit du haut de ses 1692 mètres. En vain, tout est bouché mais l’ambiance est surréaliste et presque fantomatique ! Génial ! Nous nous sommes surprotégés contre les sandfly qui sont encore plus nombreuses avec cette météo !
     
     
Milford Sound est la croisière en bateau la plus fréquentée car proposée par plusieurs compagnies, sur une durée de 2 h en général. Nous avons fait un autre choix et demain nous ferons le Doubtful Sound plus sauvage, plus grand et qui se fait sur une journée complète, sur les conseils des Montfortos !
Puis nous reprenons la route avec, à nouveau, le passage du fameux tunnel « The Homer », direction Te Anau, sous la pluie et dans le brouillard au départ. A la sortie, nous y avons vu à nouveau des Kea !
  
Sur le toit d'un camping-car !
 Passés cette barrière rocheuse, le temps était plus dégagé. Arrivée dans le backpacker « Bob and Maxine’s » où le meilleur accueil nous est réservés par Bob qui est très friendly (amical). C’est une petite auberge, style maison de famille, pouvant accueillir 20 personnes. C’est très cozy et cela nous correspond beaucoup mieux que celui d’hier. Et en plus, on a une belle vue sur les montagnes et le lac. On va y être très bien !
Aujourd'hui, nous avons reçu le bulletin du 1er semestre Cned d'Adrien et il a reçu les félicitations du conseil de classe pour ses excellents résultats. Bravo Adrien ! Un grand merci aussi à Sandrine Jacquet, le professeur de Maths-Physique d’Adrien au collège St Roch, qui à distance, prend le temps de lui donner quelques explications sur certains chapitres.
En fin de journée, Richard et moi sommes allés au cinéma de Te Anau, voir un documentaire de 30 mn sur les fjords. Absolument magique ! Les images, la musique, exceptionnel ! Tout ceci en dégustant un très bon sauvignon blanc ! (en effet, en NZ, au cinéma, vous pouvez boire un verre de vin). Moment très sympa ! Pendant ce temps-là, Adrien bossait son évaluation de SVT et Mathilde faisait du vélo dans la propriété de Bob et Maxine.
5 Février
Départ pour la journée à Doubtful Souind, fjord situé dans une zone classée patrimoine mondial pour ses caractéristiques naturelles hors du commun et sa beauté exceptionnelle. C’est une région reculée, sauvage et imposante. On prend le bateau à Manapouri pour traverser le lac du même nom, parsemé d’îles, avec un temps nuageux.
Nous faisons la connaissance d’une famille néo-calédonienne : Franck, Fabiola et leur fils Loïc. Moment de complicité entre les enfants et bon moment d’échange entre les parents.
     
Puis on fait un trajet en bus passant par le col de Wilmot Pass vers Deep Cove où nous embarquons sur un autre bateau pour une croisière dans Doubtful Sound. La route faite en bus est vertigineuse, a nécessité plusieurs années de travaux car elle passe dans la montagne et a priori c’est la route qui a coûté le plus cher à la NZ ! Vue de folie sur le fjord ! Et de très belles cascades !
        
                                                           Un Weka
                                                                
 Doubtful  Sound est le 2ème plus grand fjord sur les 14 fjords que
comprend le parc national du Fjordland. Il est 3 fois plus long que le Milford Sound. Contrairement au Milford Sound ou au fjord norvégien, il y a une végétation importante à flanc de montagne : forêt tropicale !  Les nombreuses cascades sont également très belles ! MAGIQUE ! AMAZING !
             
     
Le temps s’est dégagé et nous passons tout notre temps sur le pont du  bateau et en prenons plein la vue !
Et bonus, nous avons vu de très près une colonie d’otaries à fourrure et certaines se prélassaient au soleil tandis que d’autres plongeaient. Nous étions tous émerveillés !
     
Juste après, on arrive à l’embouchure du Doubtful Sound, au niveau de la mer Tasman.
     
Le bateau repart ensuite à nouveau vers le fond du fjord mais en contournant des îlots différents et arrive dans une « impasse » : le commandant de bord arrête les moteurs et nous demande d’écouter et d’apprécier les bruits de la nature dans le plus grand silence pendant au moins 5 à 10 minutes ! Cascade, oiseaux, clapotis de l’eau... Génial ! Pour être sincère, à ce moment -là, j’étais sur le pont avec Franck et les enfants et nous n’avions pas tout de suite compris qu’il fallait faire silence mais plusieurs personnes nous l’ont fait comprendre assez rapidement. Quant à Richard, de l’autre côté du bateau, il avait son casque de MP3 sur la tête et n’a donc pas entendu le message, et comme il tapait du pied au rythme de sa musique, une dame fixait son pied du regard. Aussi, il a retiré son casque et c’est là qu’il a compris qu’il y avait un moment de silence. Ah ces « frenchies » !!
Lors du retour en bus, notre chauffeur Maurice Short (eh oui c'est son nom!) fait un arrêt afin de nous faire admirer une cascade et demande à Adrien et Mathilde d'aller avec lui et de prendre leurs appareils photos. Et voici les 2 photos de Georges: plutôt sympa !
     
 
     
Au retour, il y avait la visite de la centrale hydroélectrique qui se trouve au bord du lac Manapouri. C’est une station souterraine dont les groupes turbines-alternateurs se trouvent dans une caverne creusée dans la roche à 200 mètres en dessous de la surface du lac. La descente en bus dans le tunnel est très impressionnante. Richard avait omis de me dire que cette centrale était souterraine (oh le vilain !) aussi coup de stress au bout du tunnel et du coup, je suis remontée avec un autre bus sans faire la visite. Richard et les enfants sont allés dans une plateforme vitrée d’où ils ont vu les installations. La construction de cette centrale hydroélectrique a été un véritable exploit technique.
     
La traversée du retour sur le lac Manapouri se fait avec un beau ciel bleu aussi on voit les paysages différemment par rapport à l'aller.
     
            
Tout le monde est enchanté de cette belle journée et avons fini en buvant un verre en terrasse avec Franck, Fabiola et Loïc. Ils nous ont conviés à les appeler lors de notre passage en Nouvelle Calédonie. Ce que nous ferons avec plaisir.
Puis au backpack, nous avons fait la connaissance de Yann de Lamballe (Côtes d’Armor, vive la Bretagne !) qui voyage en NZ pendant 7 mois, et passons notre dernière soirée chez Bob and Maxine en discutant un bon moment avec un couple d'écossais qui visitait l'île du Sud dans le sens inverse que nous, aussi nous avons échangé des bonnes adresses d'hébergement.
     
Parmi tous les drapeaux du séjour, il y avait même le drapeau breton !
 


Publié à 01:40, le 1/02/2012, dans 10) NOUVELLE ZELANDE,
Mots clefs :


Ile du Sud- La côte Ouest- de Punakaïki aux glaciers - 27 au 30 janvier 2012

 

 27 Janvier

Au revoir, Good bye à la famille Touzeau qui reprend le ferry ce jour pour Wellington, avant de s’envoler dans quelques jours pour Papeete, et rendez- vous est pris dans quelques mois à l’autre bout du monde c’est-à-dire en France.
     
      
Et nous, nous prenons la route pour Punakaiki (env 260 kms) sur la côte ouest. C’est le parc national Paparoa ! Sur la route nous écoutons donc le nouveau Cd d’Eric et sommes à nouveau sous le charme. Paysages de montagnes avec alternance de pluie et d’éclaircies. De beaux contrastes de couleur !
     
Nous avons vu dans un champ un élevage de biches. Quand on s’est arrêté, elles nous fixaient ! Elles étaient sans doute étonnées de voir des frenchies par- là !
La température a grandement chuté. Il va falloir peut être ressortir les chaussettes et les pantalons ! Arrêt à Westport pour faire des courses car à Punakaiki , il n’y a ni magasins, ni stations essence. C’est une fois de plus le bout du monde !
      
Quelle belle surprise au détour d’une route sinueuse, quand on découvre en contrebas la mer de Tasman déchainée ! Quel beau spectacle !
     
     
On arrive au backpacker Punakaiki Beach Hostel qui est sur la plage face à cet océan démonté ! La cuisine et la salle à manger communes sont dans une véranda toute vitrée avec cette vue exceptionnelle. C’est beau mais très impressionnant aussi tant le bruit de la mer est assourdissant quand les vagues s'écrasent contre la digue juste devant l'auberge!
 Cette petite auberge est très conviviale et avons fait, dès cette première soirée, de belles rencontres. Hedy, une américaine de San Diego en Californie, professeur retraitée, qui voyage avec son mari Terry, est venue près d' Adrien alors qu’il faisait ses devoirs. Elle lui a demandé de regarder ses livres de cours. Adrien lui a fait lire sa rédaction en Anglais et Hedy lui a expliqué certaines syntaxes, puis elle l’a félicité pour son écrit. Adrien était ravi de cette leçon privée.
     
Puis nous avons discuté avec une autrichienne alors que je préparais le repas et avons fait aussi la connaissance de Duncan, un anglais très funny, qui s’est attablé avec nous ainsi qu’une autre jeune américaine Rebecca. Ce fut un moment très agréable, très convivial. Ils étaient tous très intéressés par notre voyage, par l’organisation des cours des enfants, le blog… Duncan a souhaité avoir l’adresse du blog afin de parfaire son français ! Un couple d’irlandais nous a également offert un épi de maïs car en NZ, ils le vendent en magasin avec les feuilles et on peut le cuire ainsi au micro-onde. Absolument moelleux et délicieux ! Ce fut vraiment une soirée d’échanges très cosmopolites. Nous sommes ravis de toutes ces rencontres tellement enrichissantes pour nous 4 !
     
     
28 Janvier
J’ai très mal dormi cette nuit, tant cet océan déchaîné si près du bâtiment, m’impressionnait ! Mais il est vrai que l’endroit est top et magique !
Matinée devoirs pour les enfants dans cette salle de classe au cadre exceptionnel, face à l’océan.
Puis pique-nique « inside » car il y a comme un petit crachin breton ! Puis, nous nous rendons au blowhole and Pancake Rocks de Punakaiki. Ces pancake rocks et leurs cavités sont vraiment exceptionnels ; A Dolomite Point, un processus d’érosion lié au climat a donné à la pierre calcaire la forme de piles de crêpes d’où le nom de Pancake Rocks. A marée haute, ce qui était le cas aujourd’hui à 3 pm (15h), la mer s’engouffre sous les rochers et jaillit violemment des cavités, et ce phénomène donne un bruit assourdissant. Impressionnant !
          
     
              
Nous y avons retrouvé Terry et Hedy, les américains de l’auberge avec qui nous avons sympathisés et qui nous ont conviés à venir les voir en Californie. Why not lors d’un prochain trip ?
 
Puis petite rando vivifiante, toujours sous le crachin, « Truman Track », où après un début dans la forêt, on arrive face à l’océan. Contraste saisissant !
               
     
Dans la soirée, nous skypons avec la famille Dubois et Mamine à Nantes, puis avec la famille Heier à Moscou ! Nous sommes ravis d’avoir vu et entendu tout ce petit monde ! On se sent moins loin !
29 Janvier
Deuxième nuit quasi blanche pour moi : le bruit assourdissant des vagues qui s’écrasent sur les rochers à 20 mètres de moi, m’a terriblement angoissé la nuit. Dommage car le site est vraiment exceptionnel ! L’océan est particulièrement « rough » en ce moment d’après les néo-zélandais du coin ! Séance skype avec la famille Yvinec au grand complet car ils fêtaient Noël tous les 6 avec un mois de retard ! Vaut mieux tard que jamais comme dirait Mamine !
Départ de l’auberge, où nous avons échangé nos cordonnées avec Terry et Hedy et qui nous ont renouvelés leur invitation soit à San Diego, soit au Canada dans leur maison de vacances. A nouveau une belle rencontre !
Avant de reprendre la route, sur les conseils de Terry, nous sommes allés faire une petite rando le long de la rivière Pororari, en traversant une forêt humide. De toute beauté et quelle quiétude !
     
     
Surprenant cette frog qui se cache dans le tronc !
     
Nous y avons vu un oiseau endémique de la NZ : le Weka (poule des bois).
Aujourd’hui, nous allons vers Franz Josef, au centre de la côte ouest, où se trouvent 2 glaciers réputés le Fox et le Franz Josef, ainsi que le Mont Cook 3754 mètres (le sommet le plus haut de la NZ) et le Mont Tasman. Nous avons environ 210 kms à parcourir dont une bonne partie en longeant la côte. Après Greymouth, on a traversé un pont en travaux qui était le passage des voitures mais aussi des trains ! Heureusement que l’express Greymouth- Christchurch n’arrivait pas dans l’autre sens !
      
Pause pique-nique à Hokitika, ville en bord de mer, où on est tombé complètement par hasard sur une exposition de sculptures en bois flotté sur la plage. Sculptures pour le moins originales, qui de plus faisaient l’objet d’un concours !
     
     
La sirène
D’autre part, il y avait un concours pour les enfants : «  Construis la maison du manchot bleu ». Sur la plage de Hokitika, il y a une colonie de manchots bleus, qui est en danger à cause entre autre des chiens errants. Les constructions des enfants étaient également originales et certains avaient le souci du détail : boîte aux lettres avec le numéro de la rue…Très belle exposition avec en arrière- plan, toujours la mer de Tasman bien agitée !
Arrivée à Franz Josef, nous avons fait une première rando jusqu’à un pont suspendu sur la Douglas Walk,
     
puis une seconde marche pour arriver à un point de vue donnant sur le glacier Franz Josef. Demain on ira le voir de plus près...
Puis nous prenons possession de notre chambre à la YHA du village, pour 2 nuits. Agréable surprise, nous avons une « room deluxe » c’est-à-dire avec notre salle de bain-wc privative et un grand lit (il y avait bien longtemps !).
Soirée blog pour moi, étude suite du trip pour Richard et gros dodo pour les 2 loustics.
30 Janvier
Lever matinal car Adrien a décidé qu’aujourd’hui on partirait faire une première rando avant le petit déjeuner (Dans tout groupe il faut un leader, n’est- ce pas Espen ? et aujourd’hui c’est Adrien !!). Nous quittons donc l’auberge à 7h30 pour faire une rando de 1 heure et demi afin de nous rendre au pied du glacier Franz Josef. Super idée, nous étions les seuls à cette heure- là et on a pu apprécier la fraîcheur mais aussi une très belle luminosité sur le glacier et sur les nombreuses cascades.
     
           
     
Sur le parking, nous avons pu voir un autre oiseau endémique de la NZ : le Kéa. Ces oiseaux ne sont donc plus des mythes pour nous car nous les avons vus et approchés !
         
Retour à l’auberge pour le petit déjeuner, lessive, préparation du pique-nique du jour, résas ! Quelle organisation !
Et nous voilà repartis, direction le glacier Fox cette fois à environ 25 kms de là ! A Chamonix, c’est quand même mieux organisé car tous les glaciers sont au même endroit ! Lol ! Nous commençons par une rando autour du lac de Matheson, d’où en principe on aurait dû avoir une vue imprenable sur le Mont Cook, point culminant de la NZ. Mais les nuages cachaient les sommets ! par contre la balade autour du lac est vraiment superbe !
          
              
Petite halte sur cette île pour réfléchir à notre avenir...
Puis nous souhaitons approcher le glacier Fox aussi nous faisons une petite rando pour avoir un point de vue sur le bas du glacier.
           
Et là nous faisons la connaissance de Fabien (de Toulouse) et Aziz (de l’Aveyron) qui sont en « working- holiday » en NZ. Ils nous ont parlé de leurs petits boulots : vendeur en porte à porte de contrats électriques ou de contrats de livraison hebdomadaire à domicile de lait et beurre… Ils ont également bossé dans le restaurant où la FFR (Fédération Française de Rugby) avait ses quartiers pendant la coupe du monde et ont ainsi pu assister à la finale France-NZ ! Sacré souvenir pour les 2 jeunes frenchies ! Nous avons fait la causette pendant ½ heure et l’échange était vraiment très sympa ! Et je suis admirative de ces jeunes qui partent comme ça pour un an et qui concilient boulot et voyage à l'autre bout du monde ! Du coup nous n’avions pas le temps de faire la rando la plus longue proposée pour approcher le glacier car il était déjà 15h30 et nous n’avions toujours pas mangé et après Adrien voulait tenter quelques transformations de rugby sur le terrain de Fox Village. Pique-nique sur le terrain de rugby et tentatives de transformations pour tous : Adrien nous a battus à plate couture avec une bonne dizaine de transfos, Richard 2 et moi 1 ! Il y a un début à tout !
     
     
Mathilde, elle, a préféré aller caresser les chevaux dans le champ d’à côté.
     
Pendant cette halte sportive, le Mont Cook et le Mont Tasman ont montré leur sommet. Cela faisait tout drôle de voir des sommets enneigés face à nous. On avait presque oublié ce que c’était ! Journée très bien remplie dont environ 5h de rando, et très diversifiée ! Que du Bonheur !
     
Qu'elles sont belles ces petites églises !
"our lady of the snows"
 
"our lady of the Alps"
 
Je vous encourage à aller lire l'épisode 2 du bêtisier rédigé par le clown de la famille à savoir Richard!
 
 


Publié à 10:30, le 29/01/2012, dans 10) NOUVELLE ZELANDE,
Mots clefs :


Le Nord de l'Ile du Sud - 23 au 26 Janvier 2012

 
 
23 Janvier
Départ de l’île du Nord pour l’île du Sud. Nous prenons le ferry à Wellington à 10h30 et nous avons 3h de traversée. La mer est relativement agitée au niveau du détroit de Cook, à la sortie de la baie de Wellington. Adrien, Mathilde et moi n’étions pas très rassurés. La seconde partie de la traversée est beaucoup plus calme et les paysages sont grandioses ! Richard a même vu des phoques alors qu’il était sur le pont. Cette partie de la traversée nous rappelle un peu nos vacances d’été 2010 en Norvège !
      
      
      
      
      
          
Arrivée à Picton (au Nord de l’île du Sud)
et à notre grande surprise nous sommes attendus au terminal du ferry ! Une première pour nous depuis 4 mois ! En fait, c’était le loueur de voiture qui venait nous chercher. Nous avons opté pour une voiture un peu plus grande (surtout au niveau du coffre) et nous aurons donc pour les 3 semaines à venir une Toyota Camry ! (mais en fait c’est un ancien modèle ! tant pis du moment qu’elle roule !!).
Nous nous arrêtons sur l’esplanade de Picton, petit village, pour admirer le paysage
                   
     
et prenons ensuite la route direction Nelson à environ 120 kms à l’ouest pour y passer la nuit dans un backpacker (auberge de jeunesse) « Accents on the Park ». Auberge très sympa, avec une déco rétro, face au parc de la ville joliment arboré et fleuri ! Nous avons dîné dans le café-Bar au rez de chaussée : super déco rétro (juke box, ancienne TV…), super musique ambiante (Red Hot Chili Pepper entre autre) et super repas : MVP Burger (sous- entendu méga burger) pour Adrien, Lasagnes aux légumes de saison pour Richard et moi et Pizza pour Mathilde.
     
                                                          Séance de devoirs au balcon
Notre première soirée sur l’île du Sud est réussie ! Sauf que drame en fin de soirée, Mathilde a perdu son doudou !! On retourne tous les sacs à dos et fouillons sa valise mais en vain… A priori elle l’a laissé dans la cabine du camping de Wellington !! Nous téléphonerons au camping demain matin pour savoir si Doudou nous y attend au bureau des objets trouvés ???
24 Janvier                                         
Dédicace anniversaire pour Sylvie la sœur de Richard qui aujourd’hui fête ses 51 ans !
Départ de Nelson pour Abel Tasman Park à environ 60 kms, au nord- ouest de l’île du Sud. Ce national park est réputé pour ses plages dorées, ses criques isolées, ses eaux cristallines et ses chemins de randonnée. Le soleil est radieux et c’est la première fois que nous avons aussi chaud en NZ ! Arrivés à Marahau (porte d’entrée du parc), nous nous mettons à la quête d’un logement pour 2 nuits : not easy car beaucoup de backpackers sont complets pour l’une ou l’autre nuit et nous ne souhaitons pas déménager chaque matin car somme toute c’est une perte de temps ! Enfin nous trouvons une cabine certes rustique dans un camping- ferme au nom de « Old Macdonalds Farm ». Les enfants connaissaient la chanson du même nom aussi ils ont commencé à chanter ! Le coin cuisine est sur la terrasse extérieure et nous avons la visite des poules et leurs poussins. En plus, il y a une ambiance grillons de Provence, volume sonore puissance maxi !! Non seulement ils chantent mais ils battent aussi des ailes, ce qui donne un bruit assez assourdissant! Le cadre nous change par rapport à ce qu’on a eu jusqu’à présent ! Au début j’y étais assez réticente car les sanitaires étaient également assez rustiques mais finalement c’est plutôt sympa !
     
     
Je téléphone au Top 10 de Wellington pour savoir si Doudou y est, et bonne nouvelle il nous attend éploré depuis hier! Nous convenons donc d’expédier une enveloppe prépayée au camping afin qu’ils nous réexpédient ce cher Doudou en poste restante dans une poste de notre choix en fonction de notre itinéraire. Mathilde est très ravie de cette nouvelle car Doudou est son compagnon depuis sa naissance ! Doudou verra donc aussi l’île du Sud en NZ !
Après-midi à Kaiteriteri Beach, plage au sable doré. Superbe ! Les enfants ont fait 1h30 de paddle board et ils ont adoré. On ne peine pas à le croire car de la plage, on les entendait rire aux éclats. C’était une première pour eux et ils se sont bien débrouillés !
     
Pendant ce temps-là Richard et moi, nous sommes baignés et avons lézardé sur la plage tout en programmant la suite de la semaine. De retour à notre gîte, j’ai cuisiné dans ma cuisine d’été, au chant des grillons, des petits légumes pour accompagner les pâtes. Ma cuisine d’été est tout de même beaucoup moins fonctionnelle et spacieuse que ma cuisine de Sallanches !!
Ce soir coucher tôt car demain journée rando dans le Abel Tasman Park !
25 Janvier
Grand ciel bleu ! Départ à 8h45 du gîte car notre taxi vient nous chercher ! Je vous imagine déjà tous en train de dire « un taxi pour aller en rando, mais ils sont fous ces Marca ! ». Eh bien oui, pour aller en rando, on prend d’abord un taxi mais un « water taxi » svp ! Ce bateau nous mène à Anchorage Beach (env 45mn) toujours dans le Abel Tasman Park et nous revenons à pied ; cette rando fait 12,4 kms et est donnée pour 3 à 4 h. Il y avait d’autres suggestions de randos mais beaucoup plus longues et comme il faut tenir compte pour certaines d’entre elles des marées puis des horaires du bateau taxi, c’était un peu plus complexe à organiser sans bivouac ! Dans le Abel Tasman Park, on ne peut y aller qu’à pied ou sinon c’est le « water taxi » qui nous amène d’un point à un autre ! ou encore en kayak ou en hélico! Ce qui est fun c’est qu’au départ on est dans le bateau avec nos gilets de sauvetage sur le dos et le bateau est attelé à un tracteur qui nous amène du village jusqu’à la plage. Le tracteur rentre dans l’eau et quand il y a assez de profondeur, il lâche le bateau ! La luminosité et les reflets étaient magnifiques sur la mer de Tasman.
     
     
Et là démarrage à fond avec un petit détour à Split Apple Rocks, rochers dans la mer en forme de pommes (pas évident !).
Et surprise, un grand ban de dauphins (environ une vingtaine) vient jouer dans les vagues du bateau ! Amazing ! Le pilote ralentit donc pour nous laisser le temps de les observer et d’immortaliser ce moment. Un jeune (et beau) français qui était assis près de Mathilde lui a proposé de lui filmer les dauphins car il était du bon côté ! Aussi nous avons une vidéo de ce moment génial !
De plus, ce bel inconnu traduisait à Mathilde les explications que donnait le pilote du bateau. On n’a pas eu le temps de lui demander son nom car il ne descendait pas à la même plage que nous ! Après 45 minutes de bateau à relativement grande vitesse (j’ai été impressionnée au début mais ensuite cela a été!), on arrive à Anchorage Beach, superbe plage au sable doré et mer turquoise. On y reste environ 1 h tant le cadre est génial et aussi pour regarder une famille australienne (je crois !) à se préparer à partir pour une nouvelle journée de kayak en mer. Ils faisaient un trip de 3 jours en kayak avec un guide dans la baie d’ Abel Tasman. Ils étaient ravis. Le soir, ils s’arrêtaient dans des camps prévus dans certaines criques de la baie. Moi, j’ai été impressionnée par tout ce qu’ils pouvaient ranger dans le kayak au niveau fringues, nourriture et divers ! C’est le genre de trip qui plairait beaucoup à Mathilde et Adrien. Pourquoi pas essayer déjà sur une journée ?
     
Création d'un village en sable
 Puis nous débutons notre rando de 12,4 kms qui nous amènera donc de Anchorage Beach à Marahau notre point de départ en bateau. Départ un peu raide mais ensuite très belle rando dans la forêt au- dessus de la baie avec des vues superbes sur l’océan de temps à autre !
     
           
          
     
 On s’arrête à Apple Tree Beach (plage découverte par un français au nom de D’ Urville, cocorico !) pour pique-niquer mais dommage le ciel s’est voilé et il fait frisquet. Aussi nous ne trainons pas à table !
Nous avons rencontré un couple de Suisse puis un couple du Québec très sympa avec qui nous avons échangé des bonnes adresses d’hébergement car ils terminaient leur séjour dans l’île du Sud et nous, nous leur avons communiqués des adresses en Australie car ils y vont durant 5 semaines. Rencontre vraiment très sympathique et quel accent agréable à écouter ; ils nous ont vivement encouragés à visiter le Québec ! Pourquoi pas un jour ?
Sur le chemin du retour pour le gîte, petit arrêt à une exposition de sculptures en bois.
     
De retour au gîte, Richard est allé faire quelques emplettes pour le dîner dans la ville la plus proche à environ 20mns et retirer de l’argent car ici à Marahau on est au bout du monde et il n’y a rien de tout ça ! Adrien se met à travailler ses cours de Maths, et Mathilde et moi faisons de l’Instruction civique (eh oui c’est au programme du Cned et il y a 4 évaluations au cours de l’année !) Après la détente, le boulot ! c’est le deal !
     
Nous sommes super ravis de cette belle journée et de cette magnifique rando. Il est possible que nous y revenions mi- février avant de quitter l’île du Sud. Gros coup de cœur !
26 Janvier
Nous quittons un peu à regret ce havre de paix qu’est la « Old Macdonald Farm ». Il était très agréable de se faire réveiller par le chant et le bruit des grillons ! Hier soir, Adrien a fait la rencontre de Thibaut 15 ans qui voyage avec sa mère et des amies pendant 3 mois et qui suit aussi les cours du Cned (4 matières) pendant cette durée.
Ce matin, nous retournons à Kaiteriteri Beach toujours sous un soleil radieux ! Les enfants veulent essayer le kayak, aussi ils en font pendant 1 heure dans la baie dans un kayak double,
     
 et Richard et moi tentons le paddle board. Fun surtout quand j’ai essayé de me mettre debout et que je suis tombée et ai bu la tasse. Richard s’est bien débrouillé et a beaucoup apprécié. Quand il s’enflammait un peu trop, les vagues le rappelaient vite à l’ordre en le déséquilibrant et il a bu le bouillon une dizaine de fois ; Super matinée très ensoleillée !
      
Et l’après-midi, nous avions réservé une surprise aux enfants ! On retrouvait la famille Touzeau à Nelson ! Pour les enfants Touzeau c’était également une surprise ! Que d’émotion pour nous tous quand les enfants se sont vus dans l’auberge de jeunesse (YHA) ! Surprise totalement réussie !
Nous avons passé un moment à la plage de Tahunanui de Nelson et les 4 enfants s’y sont baignés malgré le vent, ont fait quelques échanges de rugby, pendant que les parents et surtout les papas papotaient!
     
 Eric a troqué son chapeau contre une charlotte !
     
Puis nous avons dîné au Café-Bar du Backpacker du début de la semaine.
     
Pour finir la soirée, les enfants se sont retrouvés dans une des chambres pour faire le chahut et nous les parents avons bu notre petite infusion avec quelques carrés de chocolat dans la kitchen de l’auberge, tout en faisant des résas (Tahiti pour certains) ou en répondant à des mails (Richard), tout cela dans la bonne humeur et avec de gros fous rires. Merci Eric pour les conseils sur le rodéo avec YHA Nelson, pour tes précisions sur le baby foot et merci aussi à Juanito qui nous a bien fait rire. Eric et Sylvie nous ont offert un nouveau Cd avec d’autres chansons interprétées par Eric et avec une intro personnalisée à notre attention. Comme on n’était pas censé se voir, ils avaient au départ envisagé de nous le cacher quelque part dans l’île du Sud et ils nous auraient écrit un mail ou un texto pour nous donner des indices afin de le trouver. Merci pour cette attention !
Super journée, super soirée !


Publié à 07:16, le 29/01/2012, dans 10) NOUVELLE ZELANDE,
Mots clefs :


Le Sud de l'Ile du Nord - 16 au 22 Janvier 2012

 
 
16 au 18 Janvier
Trois jours de pause à Napier au Top 10 Holiday Park dans une « cabine ». On y est bien installé ! Les enfants ont beaucoup apprécié cette formule car ils ont pu rencontrer de jeunes néo-zélandaises de leur âge.
Mercredi, nous sommes montés au Bluff Hill Look out pour avoir une vue panoramique sur la baie de Napier et nous avons surtout vu le port de Napier qui semble très actif : immenses porte-containers (très impressionnants), piles de rondins de bois à n'en plus finir...
     
     
Notre fille a adopté la technique chinoise pour se protéger du soleil !Elle se balade avec le parapluie comme toutes les chinoises que l'on rencontre.
Puis,nous sommes allés nous balader dans le centre de Napier et avons pu voir les bâtiments Art Deco des années 30, date à laquelle la ville a été reconstruite après un terrible et meurtrier tremblement de terre.
           
     
Nous avons discuté avec un agent immobilier (!!!) et avons échangé sur nos méthodes de travail. En ce moment, d’après elle, les affaires sont difficiles car les gens sont inquiets sur la situation économique en Europe et cela freine l’économie néo-zélandaise. C’était très intéressant et sympa ! Puis nous avons flâné le long de l’esplanade, en dégustant une excellente crème glacée (offerte par Adrien) et avons pu voir que c’était une plage uniquement de galets de roche volcanique, ce qui explique que personne ne lézardait sur la plage !
Etonnant ce bonhomme de neige de bord de mer !
Le rugby et les All Blacks sont vraiment présents partout!
Nous avons acheté du poisson « Tanakihi » que Richard a cuit au barbecue accompagné de kumara (patate douce), pommes de terre et oignons frits. Un régal !
19 Janvier
Départ de Napier direction Cape Kidnappers et là déception car on ne peut y aller qu’avec un « tour » c’est-à-dire un tour opérateur et le départ était à 9h30. Dommage que le Lonely Planet ne précisait pas que l’accès était privé et restreint ! Il y avait une autre option mais c’était une rando à pied de 5h aller/retour en jonglant avec les horaires des marées donc pas faisable ce jour pour nous ; Nous sommes déçus et surtout les enfants pour la rando de 5h ! Lol ! Ce cap Kidnappers abrite une colonie de fous de Bassan, la plus grande colonie au monde ! Nous le verrons que de loin !!
Sur le chemin du retour, nous passons ces 2 rues à suivre au nom pour le moins original ! Eh oui, cela ne s’invente pas !
     
 Nous nous rendons à Te Mata Peak, 399 mètres, et ce qui est surprenant c’est qu’on a face à nous la mer, la plaine et un relief volcanique. Le contraste est saisissant !
     
     
Pique -nique à Woodville où nous avons vu de belles peintures murales.
            
Nous avons revu avec plaisir ce magnifique arbre déjà vu en Australie : le Jacaranda (maintenant j'ai la bonne orthographe du mot!) et il y a des agapanthes partout au bord des routes, dans les jardins... (cette fleur me rappelle une certaine région de France qui m'est chère ! et pour Richard, c'est le climat qui lui rappelle cette même région !)
     
Lors du trajet, nous avons vu beaucoup d’éoliennes sur les collines mais on comprend mieux car plus on avance vers Wellington, plus il y a du vent et un vent à décorner les bœufs !
     
Arrivée à Wellington, capitale de la NZ, en fin de journée et à nouveau on s’arrête dans un camping Top 10 pour 3-4 nuits (nous avons désormais notre carte «  Member Ship » !!).
20 janvier
Matinée devoirs pour les enfants et moi. Puis balade dans la capitale néo-zélandaise qui est le point de départ obligé pour l’île du Sud. En quittant le camping qui est précisément à Lower Hutt, on a une belle vue sur la baie de Wellington.
     
     
La ville est réputée pour être très ventée et on le confirme nos brushing sont défaits ! N’est-ce pas Richard ? Mais positivons car le ciel est plutôt dégagé et on ne peut pas tout avoir !
Balade dans la ville qui nous a bien plus de prime abord : très dynamique, active, colorée, de jolies architectures, de belles décorations… Elle nous plait bien plus que la ville d’Auckland !
         
         
         
             
     
              
Le Parlement est constitué de ces 2 bâtiments aux architectures très différentes et reliés par une passerelle. Et tout à côté la bibliothèque nationale
     
 Le soleil néo-zélandais s’est montré généreux aujourd’hui.
Aujourd’hui, nous avons une reporter photo de plus dans la famille en la personne de Mathilde à qui nous avons offert avec un peu d’avance son cadeau d’anniversaire pour ses 10 ans : un appareil photo ! Elle est aux anges depuis le temps qu’elle en parlait ! On s’est dit que ce voyage était l’occasion pour elle de s’initier à la photo et de faire son propre reportage !
21 Janvier
Nous avons changé de cabine dans le camping,
     
puis nous sommes montés au Mont Victoria ,196 mètres et avons une vue panoramique sur la ville de Wellington. Sympa ! Il y a toute une explication sur la force des vents à Wellington, c’est un signe qu’il y en a souvent et beaucoup !
     
                    
     
Visite du musée national TE PAPA ce qui signifie « La boîte aux trésors » en maori. Absolument fantastique. C’est le musée le plus interactif qu’on ait jamais vu, sur 6 étages.
     
Dans l’espace « OurSpace », nous avons pu découvrir la géographie et les reliefs de la NZ grâce à une carte lumineuse au sol faite de photos prises par satellite. On a pu ainsi bien se rendre compte que l’île du Sud était particulièrement montagneuse par rapport à l’île du Nord. Les montagnes du Sud sont situées sur le point de rencontre entre 2 plaques tectoniques, ce qui est entre autre une explication aux tremblements de terre, à l’activité volcanique. Le mur était aussi interactif en présentant des sites du pays.
        
Toujours dans cet espace "OurSpace", nous avons fait une attraction avec simulateur de mouvement « The High Ride » qui nous mettait en situation dans certains sports et activités à travers les magnifiques paysages de la NZ : rugby, saut à l’élastique, aviron, vtt, course de moto sur la plage… Cela bougeait bien et c’était funny !
Puis l’espace du Pacifique, nous a, à nouveau bien séduit et nous en avons profité pour faire des percussions et du ukulélé et je pense qu’on est quasi prêts pour monter un groupe qui s’appellera « Les Marca Islanders ».
      
     
On a également beaucoup aimé l’animation « Golden Days » qui est une brocante surprenante qui prend vie grâce à une présentation interactive et qui permet de découvrir les moments clés amusants et poignants de l’histoire néo-zélandaise de ces 100 dernières années. Géniale !
     
Puis, à nouveau, petit tour dans l’espace maori , décidément cette culture nous plaît beaucoup, on ne s’en lasse pas ! Et dans l’espace « Signs of a Nation » qui relate l’histoire du pays : le traité de Waitangi…
Dans l’espace « Awesome Forces », on apprend comment les plaques tectoniques, les tremblements de terre, les volcans et l’eau ont façonné le paysage de la NZ. Notre amie Fanfan se serait éclatée à lire toutes ces explications et à regarder toutes les animations interactives à ce sujet. On peut même « vivre » un tremblement de terre dans la « Earthquake house » où on est mis en situation : les murs et les sols bougent, moins impressionnant que celle du musée d’Auckland .
Ce musée est le seul au monde a avoir un calamar géant (495 kgs !)
Le slogan de TE PAPA « More than a Museum ! » (Bien plus qu’un simple musée) est tout à fait bien trouvé. L’entrée à cet exceptionnel musée est gratuite mais on peut y faire un don (ce que nous avons fait d’ailleurs !).
Nous sommes tous les 4 enchantés de notre journée ! et nos enfants semblent très épanouis !
Au retour, repas gastronomique : un bol de soupe au potiron de chez Maggi !! Mes talents culinaires ne cessent de s’améliorer !

 22 Janvier      

Matinée devoirs et évaluations d’anglais pour Mathilde et Adrien. Puis repas dominical au MacDo. Et nous envisagions d’aller dans une réserve naturelle « Zealandia » située dans les collines près de la ville, qui est un parc qui regroupe des oiseaux et reptiles endémiques à la NZ tels que le kiwi, le kéa, le kaka, le hihi… Eh oui, ce sont leurs vrais noms ! Mais la météo s’est gâtée et c’est un véritable déluge aussi nous rentrons nous mettre au sec dans notre bungalow au camping, et préparons nos bagages car demain matin nous prenons le ferry pour l’île du Sud. (j'espère qu'il ne fera pas ce temps là pour la traversée!)En route pour de nouvelles aventures !


Publié à 04:27, le 21/01/2012, dans 10) NOUVELLE ZELANDE,
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 2 sur 3 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

01) LES PREPARATIFS
02) LE DEPART
03) LE BETISIER
04) SINGAPOUR
05) AUSTRALIE
06) AUSTRALIE: Periple en campervan
07) AUSTRALIE 3
08) AUSTRALIE 4
09) AUSTRALIE 5
10) NOUVELLE ZELANDE
11) FIJI ISLANDS
12) VANUATU
13) NOUVELLE CALEDONIE
14) BALI
15) MALAISIE
16) JAPON
17 ) ETATS UNIS
18 ) UN AN DEJA !

Derniers articles

le Re-Bêtisier
25 septembre 2012 : il y a un an déjà...

Sites favoris


Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email