Voyage au bout du monde

BALI - Zenubud - 17 au 21 mai 2012

 

17 mai
Gusti vient nous chercher car pour notre fin de séjour, nous avons décidé de retourner à Ubud. Richard nous a trouvés une petite villa dans un coin de paradis. Cette villa s’appelle « Zenubud » dont le propriétaire Christian est un français de La Rochelle qui a élu domicile à Bali voici 4 ans. Nous sommes à 10 minutes de voiture du centre- ville d’Ubud et malgré cela nous sommes perdus au milieu d’une forêt tropicale. Un véritable havre de paix. Notre villa comprend 2 chambres avec salle de bain ouverte sur l’extérieur, une spacieuse terrasse complètement « open » sur la forêt et un petit coin cuisine équipée. Nous avons accès à une piscine à débordement qui est partagée avec l’autre villa (plus petite) également occupée par un couple de français. Nous apercevons les singes sauter d’arbres en arbres. En contrebas, il y a une rivière. Le cadre est tout simplement magique ! Christian et sa femme ont eu le coup de cœur pour ce terrain l’an dernier et ont fait construire leurs villas malgré la configuration pentue du terrain ! Il fallait oser ! Zenubud a donc ouvert ses portes en décembre dernier. « Serenity, tranquility » telle est leur devise, et ce n’est absolument pas mensonger !
             
     
           
Nous apprécions notre première soirée et skypons avec Maxime et Mamine.
18 mai           
Gusti vient à nouveau nous chercher et nous prenons la direction des « rizières de Jatiluwih » dans le centre de l’île, qui signifie « vraiment merveilleux » ou « beauté réelle » selon les traductions. Il nous dépose à « Rumah Desa » à Banjar Baru, une maison d’hôtes balinaise d’où nous partons tous les 4 en VTT avec nos guides Made et Wayan.
Et nous empruntons la route étroite qui permet d’accéder aux magnifiques rizières de Jatiluwih et traversons plusieurs petits villages.
     
          
     
Richard et Adrien font l’aller-retour en VTT alors que Mathilde et moi alternons voiture et vélo. Wayan fait voiture-balai ! Contrairement à ce que Gusti nous a dit, c’est loin d’être plat et les rizières sont à flanc de collines et de plus il fait vraiment très chaud. Nous sommes dans l’authentique Bali. On découvre un panorama sublime de rizières en terrasses centenaires. Ces rizières ont été sélectionnées pour figurer sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en tant qu’éléments emblématiques de la culture traditionnelle du riz à Bali. Il y a un dégradé de couleurs avec plusieurs nuances de vert. On prend le temps de contempler le paysage, de se balader un peu dans les rizières (pas suffisamment à mon goût) et on voit l’eau qui coule dans les canaux et les tubes en bambous d’une parcelle à l’autre ; Made nous explique qu’il y a du riz noir et du riz rouge qui sont cultivés 2 fois par an et qui poussent jusqu’à un mètre minimum. Contrairement au riz blanc qui lui est cultivé 3 fois par an et est plus au ras du sol. Les riz noirs et rouges sont plus nobles mais aussi plus chers.
        
       
   
     
         
Nous empruntons un chemin différent pour le retour en VTT jusqu’à la maison d’hôtes « Rumah Desa ». C’est génial car nous rencontrons les villageois qui nous sourient, nous font un signe de la main, les enfants sont également ravis de nous voir. Ici et là, il y a des coqs sous leurs paniers en bambou tressé pleins d’orifices. Les coqs sont ainsi protégés des démons qui viennent du sol.
           
     
A Rumah Desa, il nous est servi un excellent lunch typiquement balinais cuisiné par le staff et par 4 australiennes qui étaient venus prendre un cours de cuisine. Nous recommandons vivement cette adresse pour les différentes activités proposées (cours de cuisine, balades VTT, plantation de riz, rafting, fêtes en tout genre…) et aussi pour l’environnement et sa sympathique équipe familiale.
          
                    
Puis, nous rentrons à Ubud bien fatigués par le vélo et la chaleur. Mathilde n’est pas très bien et a de la fièvre…
19 mai    Joyeux Anniversaire à Nathalie qui fête aujourd’hui
ses 50 ans !
Nous louons 2 scooters pour le week-end. Adrien et moi faisons, ce matin, un cours de cuisine balinaise et indonésienne à Café Wayan (derrière la Monkey Forest) avec pour profs Yanik et Wayan. Génial ce moment pour tous les 2 : nous avons appris à cuisiner une salade de poulet balinaise, un nasi-goreng (riz frit aux légumes et poulet), un curry chicken au lait de coco, des crevettes aux épices et enfin un pudding au riz noir servi avec du lait de coco. Après avoir cuisiné pendant près de 2h30, nous avons mangé ce délicieux repas en tête à tête. A la fin de la session, ils nous ont offerts un tablier avec des geckos et deux sets de table à chacun d’entre nous. Nous allons devoir mettre en pratique de retour en France, nos connaissances de cuisine balinaise et indonésienne.
         
     
     
 Puis, Mathilde et Richard nous rejoignent en scooter et allons tous les 4 faire un peu de shopping car le départ de Bali approche.Je peux enfin prendre en photo l'immense statue à l'entrée d'Ubud.
De retour à la villa, Richard et Adrien repartent faire un tour de scooter pendant près d’une heure. Ils ont beaucoup apprécié de circuler en scooter et de découvrir de nouveaux coins d’Ubud. Mathilde a de la fièvre et se couche.
Ce soir, nous retrouvons avec grand plaisir au restaurant « Pundi-Pundi » (recommandé par Gusti), Valérie, Greg, Maylis et Salomé, "la famille en vadrouille" de Guyane rencontrée à Coromandel en Nouvelle-Zélande fin février. Eliane, la maman de Valérie, les a rejoints à Bali. Nous passons une très agréable soirée à nous raconter nos expériences de voyage respectives depuis qu’on s’est rencontrés en NZ. Malheureusement, Mathilde a de plus en plus de fièvre et passera peu de temps à discuter avec Maylis car très vite elle s’endort, tout comme Salomé.
     
Nos chemins de voyage, a priori, ne se croiseront plus car la famille en vadrouille s’envolera pour Hong-Kong après Bali, puis le Canada. Bon trip à tous les 4 et take care !
20 mai
Mathilde a passé une mauvaise nuit et nous avec, car elle a beaucoup de fièvre !
Lever très matinal à 5h car ce matin, nous avons une séance skype un peu particulière et qui est une surprise pour Nathalie notre sœur et belle-sœur qui fête ses 50 ans avec la famille et ses amis. Richard a mis au point cette séance surprise avec Thierry à La Chapelle qui s’est occupé de prévoir la connexion internet dans la salle des fêtes ainsi qu’un écran géant. Nous faisons un test à 5h30, tout est ok ! Rdv est pris avec Thierry à 6h pour la surprise. Nous avons revêtu tous les 4 notre costume traditionnel balinais. 6h, Nathalie apparait à l’écran et quelle ne fut pas sa surprise (et celle de ses invités) de nous voir tous les 4 en direct. Richard avait préparé un poème à cette occasion (il ne faut pas oublier qu’Ubud est la ville des poètes, n’est- ce pas Espen ?). Elle était heureuse et un peu émue, je crois, de cette surprise. Nous avons donc participé à la fête malgré les quelques milliers de kilomètres qui nous séparent.
Puis, Mathilde et moi nous recouchons car Mathilde n’est vraiment pas en forme et a toujours beaucoup de fièvre.
Dans la matinée, nous décidons de consulter un médecin pour Mathilde qui diagnostique une grosse angine et lui prescrit un antibiotique. Le cabinet médical est assez rustique et sommaire. Mais, parait-il que la Toya Clinic est essentiellement fréquentée par les touristes. Nous passons le reste de la journée à la villa à nous reposer et à préparer notre départ de Bali.
En fin d’après-midi, Adrien et moi allons nous balader en scooter en direction de rizières en terrasses. En quittant la villa, nous traversons un petit village : les enfants jouent au cerf-volant bien souvent fabriqué avec des sacs poubelles ( Adrien et Mathilde en ont acheté un avec une tête de dragon). En effet, de juin à septembre, c’est la saison des vents à Bali. Ce n’est pas simplement un jeu d’enfant car les adultes en construisent d’immenses qui mesurent souvent plus de 5 mètres d’envergure et dont les queues peuvent se dérouler sur plusieurs dizaines de mètres. Ils connaissent même un sifflement spécial, destiné à appeler le vent. Il est donc très fréquent de voir dans le ciel de Bali une multitude de cerfs-volants. C’est très beau ! Dans le village, nous voyons aussi les familles se baigner dans les cours d’eau qui en fait servent de baignoire collective pour se laver.
     
    
     
Le soir, séance skype avec notre grand et nous lui proposons de nous rejoindre à New York fin juin.  Il en est ému aux larmes tant il est surpris et heureux de participer à nouveau à notre trip. La surprise était également pour Adrien et Mathilde à qui nous n’avions rien dit quant au fait de faire venir Maxime. En effet, nous avons décidé de continuer et de terminer notre périple aux USA. Super! La tribu va se retrouver au grand complet et finir ce beau voyage ensemble (à condition que les congés de Maxime soient acceptés).
Dans la villa, nous faisons la connaissance d’Annie et Claude de Toulouse en voyage à Bali pour un mois et totalement sous le charme !
21 mai
Dernière journée à Bali ! snif, snif !!! Ce matin, nous retournons à Ubud rendre les 2 scooters et à la Poste d’où nous faisons partir 2 nouveaux colis pour un poids total de 21 kgs. Nous nous allégeons (enfin, les valises !) et faisons partir les souvenirs achetés à Bali et certains livres de cours d’Adrien. La fin de l’année scolaire approche pour les 2 loustics!
                   
Nous déjeûnons sur la terrasse de la villa avec Annie et Claude.
Et vient le moment du départ de Zenubud, ce petit coin de paradis à Ubud. Quelle quiétude, quelle sérénité, quelle authenticité, quelle magie ! Adresse que nous recommandons vivement à tous ceux qui veulent passer quelques jours zen à Ubud. Nous prenons congé de Christian et son staff (sans oublier Aldo) et nous nous disons au-revoir et non pas adieu !
 
Gusti nous conduit à l’aéroport de Denpasar. Sur le chemin, une très belle statue en cours de réalisation.
Gusti, aussi nous allons le regretter. Nous avons souvent ri ensemble et il nous a baptisé « Mr Small Family » et la famille Heier « Mr Big Family » ! On se demande pourquoi ??? Il nous convie à revenir à Bali et il est prêt à nous héberger. Bye, Bye Gusti and « thank you for everything ».
     
Mathilde va mieux mais ce n’est pas encore ça !
Décollage 19h20 pour Kuala Lumpur en Malaisie où nous faisons un stop-over de 3 jours avant de nous envoler pour les States, étape ultime de ce voyage extraordinaire !
 Je suis très triste de quitter Bali car j’avais rêvé de cette destination depuis plusieurs années et j’adore !! L’ambiance, l’atmosphère, les gens, la culture, les paysages ! J’espère très sincèrement y revenir. Toute la famille est sous le charme et a apprécié son séjour sur cette île « magique » !
SELAMAT TINGAL BALI !           
                            TARIMA KASIH BALI !
     
 


Publié à 08:51, le 27/05/2012, dans 14) BALI,
Mots clefs :


BALI - Lovina - 14 au 16 mai 2012

 

14 mai
Nous quittons Gili Air en « fast boat » pour retourner à Bali. Nous nous rendons à Lovina pour 3 jours, dans le nord de l’île. Nous nous posons à Adirama Beach Hotel et nous avons les pieds dans l’eau car notre chambre est à 20 mètres de la mer avec une magnifique vue sur la baie de Lovina. La chambre est un peu vieillotte mais la vue compense largement.
     
   
    
15 mai
Ce matin, séances devoirs, réservations pour la suite. Nous avons beaucoup de mal à prévoir la suite du trip car nous sommes toujours suspendus à la réponse de l’assurance pour la maison. Et pourtant notre billet d’avion de départ de Bali est lundi prochain et nous devons justifier avant d’embarquer la date de départ de Malaisie pour éviter le même incident qu’à Sydney fin avril.
Nous avons skypé avec la famille Touzeau qui est en Louisiane et ce malgré nos 13h de décalage horaire. Nous étions super contents de les voir et de les entendre.
Au petit déjeuner, dans la salle de restaurant, le fonds musical est la musique que l'on entend à plusieurs reprises dans le film "Toute la Beauté du Monde"! Aussi, je vais à la réception leur demander le nom de la chanson et il me propose d'enregistrer l'album "Dugeng" sur une clé USB. Je suis ravie !
Aujourd'hui, la météo est belle et la vue superbe ! Aussi nous profitons de l'hôtel pour nous poser et nous reposer.
     
               
16 mai
Putu, notre chauffeur du nord de l’île, vient nous chercher et aujourd’hui nous avons décidé de longer la côte Est jusqu’à Tulamben. Partie de la côte que nous n’avions pas eu le temps de faire avec Fanfan et Espen. Contrairement à l’autre partie de la côte, ici la route longe la mer tout en traversant des petits villages. C’est une réelle route côtière ! Nous sommes également surpris par la circulation qui est beaucoup moins dense. Adrien est resté travailler ses cours. Nous nous arrêtons à un temple, dont on ne se souvient plus du nom et qui est le temple de "la fertilité". Les sculptures dans les murs de pierre sont absolument magnifiques.
        
         
                
                    
Puis, nous faisons une pause lunch et mangeons les gâteaux balinais et les bananes offerts par Putu, face à l’océan dans l’un de ces petits abris carrés sur pilotis.
      
     
Dans un petit village, nous avons assisté à une cérémonie préalable à la crémation du lendemain. Passé le moment de la vie à la mort, le départ du défunt n'est pas aussi dramatique que dans notre culture. Pour les hindouistes, les esprits sont vivants et ils croient en la réincarnation.
           
     
Puis sur le chemin du retour, nous nous arrêtons aux Cascades de Gitgit. Les cascades s’abattent à grand fracas du haut de leurs 40 mètres ! C’est vraiment très beau !
        
Nous disons au-revoir à Putu et le remercions pour sa réelle gentillesse.
Mathilde a un coup de fatigue en rentrant...
Coucher de soleil à Lovina...
Lovina ne nous aura pas laissé un souvenir mémorable. C'est une station balnéaire très calme voire pépère et toute en longueur aussi il n'y a pas de centre dans le village. Cependant,cela nous aura permis de nous poser, de prévoir la suite du trip et de longer la côte Est. Sur la côte Nord, nous avons vraiment préféré Permuteran, le début de notre séjour à Bali.
 


Publié à 02:41, le 22/05/2012, dans 14) BALI,
Mots clefs :


BALI - Gili Air suite - 11 au 13 mai 2012

 

 

11 mai
Lever du soleil pour Océane et Mathilde
Nous accompagnons Fanfan, Espen, Océane et Noah au bateau. La séparation est éprouvante pour nous tous car nous avons partagé tant de moments formidables tous ensemble depuis 2 semaines, « comme si nous n’étions qu’une seule famille comme dit Fanfan ». Ce séjour balinais restera inoubliable. « Thank you for everything, this one ! ». Terima Kasih la famille Heier ! On vous aime!
Nous rentrons tous les 4 bien tristes à Juliantos afin de nous préparer car ce matin Mathilde va tenter une nouvelle fois son baptême de plongée et Richard a décidé d’en faire un aussi.
           
Quant à Adrien, il va faire pendant les 2 jours et demi à venir un stage « open water padi dive » c’est-à-dire son premier diplôme de plongée (reconnu dans le monde entier). Il a une partie théorique et une partie pratique. Ces journées seront intensives pour lui.
En début d’après-midi, mon trio revient absolument enchanté de cette plongée. Aujourd’hui, aucun problème pour Mathilde : Julie avait changé le détendeur et a priori celui-ci convenait mieux à Mathilde !! Génial ! Je suis super contente pour elle et Richard qui ne sera pas resté sur l’échec de sa tentative à l’Ile Maurice il y a 7 ans !
12 mai
Ce matin, devoirs pour Mathilde et Adrien retourne à son stage de plongée. En fin de matinée, Richard et moi allons faire du snorkeling. Amazing ! Nous avons nagé pendant au moins 30 minutes avec une tortue à environ 100 m du rivage juste en limite du tombant dans l’océan ! Elle n’était absolument pas farouche, elle nous observait et par moment on avait l’impression qu’elle nous attendait ! Ce récif est un véritable aquarium.
Cet après-midi, la pluie a un peu contrarié nos plans. Mais on a profité d’une éclaircie pour aller faire une balade en vélo avec Mathilde à l’intérieur de l’île ; On est arrivé sur un stade de foot où il y avait un match et visiblement c’était l’attraction de l’île car les villageois étaient nombreux.
     
     
On a vu la centrale de production d'électricité de l'île!
Puis, en longeant la mer côté Gili Meno, nous avons vu la belle luminosité du coucher de soleil malgré les gros nuages noirs ! On a traversé une voie sablonneuse (dur, dur car on s’enlise régulièrement !) parsemée de bungalows en bambous et de plusieurs restaurants face à l’océan.
     
13 mai
Nous partons pour la journée à Lombok. Ile en face de Gili Air dont d’ailleurs dépendent les trois îles Gili.
     
Nous avons 15 mn de traversée pour arriver à Bangal Harbour, où nous attend un chauffeur pour la journée. Nous sommes accompagnés par Douani de Juliantos by the sea. Notre première constatation est que la végétation de Lombok est particulièrement luxuriante. Douani nous explique, en effet, qu’il y pousse beaucoup de fruits et légumes et que Lombok est aussi la source d’approvisionnement des îles Gili quotidiennement.
                 
Photos prises de la voiture !
 Puis, nous commençons par traverser la plus grande ville de l’île Mataram avant d’arriver à une poterie artisanale. Mathilde s’est installée à un tour pour faire une petite coupelle avec l’aide bien sûr de la potière. Nous avons aussi observé les femmes dessiner avec minutie, avec des pochoirs eux aussi très artisanaux, sur les objets réalisés.
             
     
 
Puis, direction le village de Sukarara dont la spécialité est le tissage des sarongs. Nous y sommes accueillis par Anddy, jeune femme balinaise qui nous guide dans son village. Elle nous fait entrer dans de pauvres petites bâtisses où se trouvent des femmes assises par terre avec le métier à tisser sur les jambes et une sangle dorsale (reliée au métier à tisser)pour qu’elles puissent être maintenues le plus confortablement possible. Mathilde et moi essayons ces métiers à tisser et avec l’aide des « artistes » (car c’est un véritable art) on parvient à passer les différents fils de couleurs et à les tasser avec une réglette en bois. A 10 ans les petites filles apprennent à tisser avec leurs mères et tissent en rentrant de l’école et les jours sans école. Ces femmes mettent environ une semaine rien qu’à préparer le métier à tisser avant de commencer un sarong et travaillent 7 à 8 heures par jour 7 jours sur 7. Un sarong dont le graphisme est plus compliqué, plus sophistiqué peut mettre 2 à 3 mois à être réalisé C’est donc une véritable œuvre d’art. Cette rencontre avec Anddy était très instructive.
       
     
     
     
        
 Puis, nous allons au village traditionnel (sasak village) de Sade avec ses beaux « lumbung » (greniers à riz, aux toits arrondis) et « bale tami » des maisons en bambou , bouse de vache et de buffle et boue au toit de chaume assez bas. Nous avons l’occasion de rentrer dans l’une d’entre elles : les nattes tressées (qui servent de matelas pour la nuit) sont rangées au plafond, les assiettes (en terre) sont fixées sur les murs, il y a une petite commode et dans un angle la réserve de riz pour un an. C’est plus que rudimentaire ! Seules les femmes et les fillettes y dorment ; Les hommes et les garçons de plus de 12 ans dorment sous l’avant-toit car cela fait une grande terrasse couverte. Maris et femmes se retrouvent sur la même natte qu’au moment de concevoir un enfant. C’est la tradition de Lombok. Ce secteur de Sade est un centre de la culture sasak (ethnie indigène de Lombok, 90% de la population). Visite très instructive et intéressante.
     
             
                 
     
A Lombok, on peut circuler en "bemo", mini bus qui s'ouvre par l'arrière du véhicule.
 Il pleut des cordes et nous nous rendons à Senggigi, seule véritable station balnéaire de Lombok avant de reprendre le bateau pour Gili Air. On s’arrête peu avant le port en haut d’une colline d’où l’on a une vue magnifique sur les 3 îles Gili. Superbe vue malgré la météo. Une famille de Lombok nous interpelle et souhaite nous prendre en photo avec eux et que Mathilde porte leur bébé, une petite fille de 2 mois au prénom de Kiki. Demandé si gentiment, il nous était difficile de refuser !
     
     
 
Adrien a réussi avec succès son diplôme de plongée, ainsi que son accolyte allemand Christian.
Dernière soirée à Juliantos by the sea.
    


Publié à 16:21, le 20/05/2012, dans 14) BALI,
Mots clefs :


BALI - Gilli Air - 8 au 10 mai 2012

 

8 mai                           Joyeux Anniversaire Gis
Nous quittons la villa Alize pour Padang Bay où nous prenons « le bateau rapide » pour Gili Air. 1h30 de traversée. Gili Air est l’une des 3 îles de Gili (Gili Trawangan la plus grande mais aussi la plus festive, Gili Meno la plus calme et la plus petite et Gili Air).
     
A l’arrivée 4 petites »charriottes » tirées par des poneys nous attendent pour nous conduire à l’hôtel « Juliantos by the sea ». Sur l’île il n’y a aucune voiture, ni scooter et donc aucune route mais que des chemins.
     
Nous occupons 4 petits appartements en rez de jardin face à l’océan et face à Lombok. Les enfants sont ravis de cette indépendance par rapport aux parents : Adrien et Noah ensemble et les filles de leur côté.
 
Soirée cinéma devant "Toute la Beauté du Monde" !
 
9 mai                         Joyeux Anniversaire Luc
Lever matinal pour assister au lever du soleil : Superbe !
     
Matinée snorkeling face à Juliantos puis l’après-midi, nous prenons le bateau à fond de verre de l’hôtel avec Douani pour capitaine, pour aller snorkeler dans 3 spots différents. Un spot au large de Gili Meno où nous voyons plusieurs tortues. La mer bouge pas mal car il y a du vent aussi Fanfan reste près de moi et bien souvent me donne la main! Puis un autre spot pour voir une épave et enfin un dernier spot où il y a un « coral garden » (jardin de corail) et encore davantage de tortues. Qu’elles sont majestueuses quand elles nagent ! Les enfants s’amusent à compter le nombre de tortues qu’ils ont vu depuis le début de l’après-midi, une douzaine au total je crois !
     
     
Mais nous ne rentrons pas de suite et restons au large de Gili Air pour admirer le coucher de soleil du bateau. Magique ! Le capitaine a apporté des bières, des fruits pour cet apéritif sur l’eau !
     
     
     
     
Sur les 500 derniers mètres, Adrien, Océane et Noah se sont faits tracter au bout d'une corde derrière le bateau!
Ce soir, nous dinons au « Wiwin Cafe » sans les enfants et passons une très bonne soirée, assis sur des coussins autour d’une table basse, face à l’océan ! Nous refaisons le monde à notre façon !
     
 
10 mai                  Joyeux Anniversaire Béa
Ce matin, baptême de plongée pour Océane, Noah et Mathilde. L’instructrice qui s’appelle Julie est une charmante jeune fille belge qui parle français ce qui facilite les choses pour l’initiation en piscine. Adrien veut partager ce moment avec sa sœur et ses copains donc ils se retrouvent tous les 4 dans la piscine.
     
     
Après ce cours d’initiation, nous embarquons tous sur le bateau de Marlin Blue Dive : Fanfan et Espen accompagnent les enfants en plongée et Richard et moi restons sur le bateau ou faisons du snorkeling. L’excitation est à son comble pour tous de partager cette première expérience de plongée ensemble.
     
         
Malheureusement, Mathilde remonte rapidement car elle a une très forte douleur à la mâchoire quand elle descend le long de la ligne. Elle pleure de douleur mais aussi de déception et de frustration de ne pas pouvoir plonger avec les autres. Adrien et Noah font équipe avec Jimmy (instructeur suédois du centre) et Océane va donc plonger avec Julie, Fanfan et Espen ravis de partager cette première expérience avec leur fille. Environ 45 minutes plus tard, tout ce petit monde remonte à bord absolument ravi de cette plongée car c’est un véritable aquarium ! Julie propose à Mathilde de refaire une tentative demain aussi rendez-vous est pris.
Dernière soirée ensemble dans le même restaurant qu’hier « Wiwin Cafe »où nous mangeons du baracuda ou des brochettes de poissons et gambas grillés au BBQ. Nous profitons à fond de ces derniers moments ensemble car la famille Heier s’envole demain pour Moscou et la bonne humeur est de mise !
            
     
     


Publié à 18:46, le 17/05/2012, dans 14) BALI,
Mots clefs :


BALI - UBUD suite - 6 au 7 mai 2012

 

 

6 mai
Après une baignade matinale dans la piscine, nous partons avec Gusti direction la côte Est mais en passant par la route intérieure « Sidemen Road » de Ubud à Tulamben. Le paysage est somptueux, sauvage. Les rizières en terrasse sont « so beautiful ». La route, par contre, est sinueuse et défoncée à bien des endroits. On a eu quelques frayeurs 1 à 2 fois mais tout va bien ! Nous nous arrêtons dans un « warung » (petit restaurant local) pour prendre notre petit déjeuner. Toute la structure et le mobilier sont en bambous. La vue est amazing !
     
     
     
     
                           Nos enfants jouent à cache-cache dans une rizière !
     
Puis nous poursuivons cette magnifique route jusqu’à Tulamben, sur la côte Est, réputé pour être un excellent spot de plongée et snorkeling. Nous snorkelons pendant près d’une heure et demi, tous les 8, autour de l’épave d’un navire américain échoué en 1942 « USS LIBERTY ». La coque du bateau fait environ 100 mètres. C’est vraiment impressionnant et rarissime de pouvoir snorkeler autour d’une épave à 50 m du rivage et à 3 m de fonds. Un véritable aquarium ! Que de beaux poissons ! Et quel plaisir de partager cela ensemble !
     
     
Surprenant ces bateaux à balanciers avec une petite hélice au bout d'une perche !
                       Surprenant aussi le marchand de glaces en scooter!
Dans la voiture, lors du trajet retour, Fanfan, Espen et Richard se sont assoupis (on n'a pas des journées faciles!), les enfants jouent aux cartes et moi j’admire le décor qui défile.
               
     
 Très souvent, sur les bords des routes dans les villages, on voit des coqs sous des paniers en osier. En fait, pour certaines cérémonies, des combats de coqs ont lieu sinon ils sont interdits dans le cadre de paris. Cependant, à la nuit tombée, il n'est pas rare d'apercevoir des combats de coqs clandestins!
     
 
7 mai              « SWASTI OWANTI WARSA » RICHARD
                  
Journée à la villa mais nous avons loué 2 scooters et tour à tour nous allons nous balader dans le village de Tagalalang, sur les petites routes qui longent les rizières. Nous y avons vu des femmes balinaises battre le riz, puis le tamiser, des sculpteurs sur bois…
     
           
     
                   
Nous étions tous ravis de ces petites escapades en scooter. Un petit air de « Toute la beauté du Monde », le film qui m’a fait découvrir Bali pour la première fois et qui m’a donné si envie d’y venir !! Mon rêve est donc exaucé et « I’m so happy ! »
En fin d’après-midi, Espen organise une chasse aux trésors pour les enfants dans et autour de la villa Alize y compris dans les rizières... Mathilde et Océane l’emportent mais tous les participants sont récompensés.
Puis, Espen, Fanfan, Richard et moi partons tous les 4 à Ubud en scooter. 30 mn à travers la campagne et les hameaux de Tagalalang! Absolument génial ! Espen a mis sa caméra « Go pro » sur le front et a filmé cette balade ! C’est fantastique ! Les villageois nous sourient, nous saluent d’un signe de la main ! Nous sommes heureux !!
     
Gusti vient nous chercher en ville d’Ubud (car nous avons restitué les scooters) et surnomme Espen « Mr Big » et Richard « Mr Small » !! Nous avons beaucoup ri sur le chemin du retour !!
Qui dit anniversaire, dit en général surprise ! aussi je laisse Richard vous expliquer quel a été son cadeau d’anniversaire !!

« 19h30, de retour de notre chevauchée à Ubud, les enfants nous disent qu’ils ont organisé une chasse au trésor pour les parents. Le temps d’apprécier le caviar de Moscou et la Veuve Cliquot apportés par Fanfan et Espen, nous voici exilés à l’entrée de la villa. Après quelques instants, on me bande les yeux et je suis guidé jusqu’à la piscine. Et là, une fois le masque tombé, surprise : une troupe de 7 musiciens balinais entame une musique, sous les « joyeux anniversaire Richard », de la foule en délire ! Puis 2 danseuses balinaises (dont une s’avère être un homme !) se succèdent. Elles m’invitent, ainsi qu’Espen, Adrien et Noah à danser avec elles. Plusieurs danses se succèdent et l’ambiance est géniale ! Anne est ravie de sa surprise organisée avec Made, et je suis bluffé ! Suit un repas traditionnel balinais présenté sous forme de buffet et préparé par Made et son staff qui ont eux aussi revêtus un costume traditionnel de fête et bien sûr le gâteau d'anniversaire !

     

     

     

     

     

Adrien et Mathilde m’offrent un cœur en bois acheté cet après-midi dans un des ateliers de sculpture de bois lors d’une escapade en scooter avec Fanfan et Espen. Et mes amis Fanfan et Espen m’ont écrit un poème car il est vrai qu’Ubud est la ville des poètes et Espen a décidé de se mettre à la poésie !

 

Made a poussé les décibels et la soirée se termine pour tous dans la piscine.

     

La soirée a été géniale et pour moi, la surprise a été totale. C’est vrai que nous aimons l’un comme l’autre faire des surprises ! Merci ma chérie pour ce beau cadeau d’anniversaire !

 Après Anne à Sydney, Mathilde à Hienghène (NC), moi à Ubud, où sera Adrien le 1er juillet ? A suivre… »

 



Publié à 18:56, le 16/05/2012, dans 14) BALI,
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

01) LES PREPARATIFS
02) LE DEPART
03) LE BETISIER
04) SINGAPOUR
05) AUSTRALIE
06) AUSTRALIE: Periple en campervan
07) AUSTRALIE 3
08) AUSTRALIE 4
09) AUSTRALIE 5
10) NOUVELLE ZELANDE
11) FIJI ISLANDS
12) VANUATU
13) NOUVELLE CALEDONIE
14) BALI
15) MALAISIE
16) JAPON
17 ) ETATS UNIS
18 ) UN AN DEJA !

Derniers articles

le Re-Bêtisier
25 septembre 2012 : il y a un an déjà...

Sites favoris


Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email