Voyage au bout du monde

VANUATU - Port-Vila - 30 mars au 1er avril 2012

 

30 mars
Nous prenons possession de notre nouveau logement au Pacific Lagoon Apartments et nous sommes sous le charme des lieux : petites villas donnant sur un magnifique jardin avec piscine et sur le lagon en face de Erakor Island. Nous y sommes très bien accueillis par Chris (manager australien) et son staff.
     
Nous nous baignons avant de repartir manger à la cantine du marché chez Esther qui aujourd’hui nous a préparés du steack mariné.
       
Sur le marché, aujourd’hui, il y a de magnifiques fleurs à vendre.
         
     
Sur les étals, des spécialités (dont on n'a pas compris le nom) et les femmes agitaient des branches pour éloigner les insectes...
     
Mathilde refait une séance de tresses encore différentes : elle y a pris goût la chipie !
                     
 
Avec le taxi, nous sommes passés près d'une très belle maison colorée (feuilles de palmier tressées et teintées) qui est le lieu de rassemblement pour les chefs des différents villages aux alentours de Port Vila.
 
 
Ce soir, nous passons la soirée au village d’Ekasup : village coutumier c’est-à-dire village qui a préservé les coutumes ni- vanuataises. On assiste à un spectacle de chants et de danses essentiellement de guerre autour d’un feu de bois avec les costumes traditionnels et mangeons un buffet de spécialités telles que le manioc, le poisson cuit dans des feuilles de bananiers et de nombreux fruits.
         
     
         
Deux enfants du village demandent à Adrien s’il est Justin Bieber et souhaitent être pris en photo avec lui ! Décidément cette ressemblance le poursuit quel que soit le pays !
         
Soirée très sympa et très authentique  dans la tradition ni-vanuataise.
     
En guise d'au revoir, chant de... Justin Bieber (clin d'oeil à Adrien !)
 
31 mars     Joyeux Anniversaire Nath !
Richard et les enfants sont partis pour la journée à Tanna pour aller voir le volcan en activité le plus accessible au monde. Moi, je passe ma journée entre blog, piscine et recherches d’hébergement pour la Nouvelle Calédonie, dans le calme le plus absolu.
     
 
Journée à Tanna par Richard
" Aujourd’hui, avec Mathilde et Adrien, nous partons pour la journée pour le  Mont Yasur, un volcan très actif de l’île de Tanna, au sud de l’archipel. Anne préfère rester au Pacific Lagoon, pour profiter du calme et de la piscine.
Notre taxi vient nous chercher à  7h30, pour un décollage à 9h, et un vol d’une heure avec Air Taxi.
Aéroport domestique (très rustique) à 8h, on se demande la raison d’un check-in si tôt pour 5 passagers seulement (nous 3 et 2 Australiens)!
Anne a bien fait , elle n’aurait  pas apprécié la taille de l’avion, mais le vol est sans encombre. Comme pour les Whitsunday Islands (Australie), je me retrouve à côté du pilote, mais vu le peu d’espace, je me rends à l’évidence, c’est uniquement dû à la taille de mes jambes !
 
     
 
L’atterrissage est surprenant, car le pilote se pose dans l’herbe pour ne pas user les pneus et bifurque ensuite sur le tarmac… J’ai vraiment cru qu’il avait un sérieux problème de vue !
 
Arrivés à Tanna, en route pour l’aventure en 4x4, avec Jack notre chauffeur, Louis notre guide et les 2 autres passagers. Et là, Sébastien Loeb s’éclaterait, car la piste est défoncée, tantôt en terre, en ciment ( !) puis en cendres du volcan (si si, je vous assure c’est hallucinant) !
 
     
 
On traverse à toute vitesse des villages où tout le monde nous salue, des paysages de rainforest, puis quasi-lunaires à l’approche du volcan.
 
A l’arrière du 4x4, prendre des photos est très sportif car il faut se tenir sans cesse aux arceaux pour ne pas s’envoler où se faire démonter.
 
 
Après une heure, arrive le passage délicat dont nous avaient parlé Hélène, Adélaïde et Nicolas (cf NZ, Kaikoura puis Akaroa) : la traversée d’un gué, mais pour nous c’est facile car la saison des pluies s’achève, alors que pour les Frenchies (on pense bien à vous) !), c’était plus que chaud, avec de l’eau jusqu’à la taille !
 
 
Encore ½ heure et Jack s’arrête au parking où nous avons la joie de poster quelques cartes (préparées à l’avance) dans la seule boite aux lettres au monde située sur un volcan (il fallait y penser !). Arriveront-elles un jour ?
 
 
 
Après une ascension de 5 minutes, voici enfin le spectacle hallucinant du cratère grondant et fumant régulièrement !
Là, on se sent tout petit car fréquemment, une onde de choc nous prévient d’une explosion et d’une projection de roches et d’épaisses fumées !
Louis, impassible, nous raconte des anecdotes et nous passons une demi-heure à scruter, faire des photos et des vidéos. Grandiose, amazing (ça, c’est Anne) !!
 
 
 
 
 
 
Mais ici ce n’est pas Disneyland, le danger potentiel est bien réel et le fils de l’Australien, grand gaillard façon Maxime ( !), a déjà battu en retraite.
Mathilde et Adrien souhaitent redescendre car les explosions violentes les inquiètent (à juste titre).
 
 
 
Le temps d’avaler le lunch proposé (en fait, un sandwich « SNCF », mais bon, on ne venait pas pour le repas !) et d’assister à un dernier big bang, il est temps de repartir, à toute vitesse bien sûr.
 
 
C’est incroyable que des villages (et des hôtels) soient si proches du volcan, en tout cas, ça nous sidère ; d’après Louis, sur cette île, 26 langages différents cohabitent, en plus de l’anglais, du français et du bislamar ; fruits et légumes poussent en abondance et de nombreuses écoles se succèdent. Mais, hormis l’agriculture et le tourisme lié au volcan, les perspectives d’emploi pour les jeunes sont limitées et beaucoup partent pour Port Vila pour devenir chauffeurs de « taxi - bus ».
Malgré les secousses, Mathilde a réussi à s’endormir avec le soutien de son frère chéri ; j’en ai profité pour discuter un peu avec Louis.
 
      
Il est temps de prendre congé et de prendre le vol retour ; le pilote ne parle pas du tout, pas très sympa, mais ce n’est pas grave, je me concentre sur le paysage…
Cela fait une journée fantastique, mais fatigante avec ces 2 heures de vol et 5 heures de 4x4 ; il est possible de le faire l’après-midi avec le volcan de nuit (forcément plus spectaculaire) ou même de rester dormir dans un resort avec un vol panoramique au-dessus du volcan, mais on ne voulait pas abandonner Anne trop longtemps et le budget était un peu raide !
En tout cas, nous sommes ravis, car l’expérience est fantastique et les enfants ont plein de choses à raconter à Anne et quelques vidéos pour lui montrer le côté spectaculaire et exceptionnel de cette journée ; elle est ravie pour nous, mais n’a aucun regret ! "
 
 
Après cette belle journée, Adrien se remet au travail et il a une évaluation d'anglais à faire qui nécessite l'ordinateur plus un lecteur Cd donc on s'y met à deux pour coordonner les opérations...avec une frontale car la pièce est mal éclairée !
 
 
 
Puis, pour notre dernière soirée, Richard nous fait griller de l'excellent boeuf du Vanuatu au BBQ!
 
 
 
 
 1er avril    épisode 1
 
Ce matin, 7h01, tremblement de terre 4.8 sur l’échelle de Richter. Mathilde a été réveillée car son lit bougeait. Moi, j’étais dans le salon et la porte des enfants bougeait mais je croyais que c’était un courant d’air ! Ce n’était pas un poisson d’avril !
Une grand pensée pour nos amis fidjiens de Nadi car nous avons appris que vendredi ils ont à nouveau été victimes de fortes pluies et d’inondations et qu’il y a des victimes. La ville est sous l’eau. Nous avons vu des images satellites et c’est vraiment impressionnant de voir les rues que nous avons arpentées sous l’eau ! Et pensons très fort à James et sa famille qui déjà en janvier dernier avait été obligés de quitter leur maison pendant plus d’une semaine pour trouver refuge dans une salle commune en hauteur !! Je leur ai adressé un mail mais pour l’instant pas de nouvelles !
Matinée devoirs, évaluations et pour finir pesée des valises car sur le vol du Vanuatu pour Nouméa, nous avons droit à 20 kgs par personne et non pas 23 kgs comme sur les autres vols, aussi on répartit le poids entre les 4 valises et chargeons un peu plus celle de Mathilde. Richard s’est équipé d’un pèse bagage sur les conseils d’Eric Touzeau !
Petite balade au bord de l'eau avec Mathilde
           
Piscine avant le départ et nous y rencontrons un couple d’israéliens qui habite Brisbane en Australie. Nous échangeons sur les activités et visites à faire au Vanuatu ; Mathilde apprend à leurs 2 garçons à tresser les feuilles de palmier. Elle est désormais une pro et crée de belles réalisations.
Nous quittons Pacific Lagoon avec beaucoup de regret car le cadre est vraiment   magique même sous la pluie !
Direction de l’aéroport sous une pluie battante. A l'aéroport international de Port Vila, nous sommes impressionnés par les panneaux des départs et des arrivées !!
     
 Nous décollons à 6pm pour Nouméa dans un ATR 72 à hélices.
 
Au Revoir Vanuatu ! Merci aux ni-vanuatais pour leur gentillesse, leur joie de vivre!
 
                   
 
 
 

 

 

Publié à 13:51, le 7/04/2012, dans 12) VANUATU,
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 44 sur 82 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

01) LES PREPARATIFS
02) LE DEPART
03) LE BETISIER
04) SINGAPOUR
05) AUSTRALIE
06) AUSTRALIE: Periple en campervan
07) AUSTRALIE 3
08) AUSTRALIE 4
09) AUSTRALIE 5
10) NOUVELLE ZELANDE
11) FIJI ISLANDS
12) VANUATU
13) NOUVELLE CALEDONIE
14) BALI
15) MALAISIE
16) JAPON
17 ) ETATS UNIS
18 ) UN AN DEJA !

Derniers articles

le Re-Bêtisier
25 septembre 2012 : il y a un an déjà...

Sites favoris


Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email